Tous les articles par etienne

Karl-Heinz Reichel : Dictionnaire général auvergnat – français, 2005

ISBN 2 909 797. 878 pages.
65
euros.
Ce travail énorme est sans précédent dans notre territoire linguistique. Sa parution a été retardée par son énormité même et les ajouts constants de l’auteur, enquêteur hors-pair,  qui a sillonné l’aire auvergnate depuis 25 ans, K-H Reichel fournit un apport personnel extrêmement riche en mots, en formes, en tournures et expressions. Mais ce n’est pas un simple inversement du Nouveau Dictionnaire général français-auvergnat de Pierre Bonnaud.
Longtemps considéré avec condescendance comme un patois rural confiné aux activités traditionnelles en voie de disparition, l’auvergnat se voit reconnaître, grâce au  Dictionnaire général auvergnat-français de Karl-Heinz Reichel, tous les attributs d’une véritable langue riche, originale et nuancée.

Bonnaud Pierre : Nouveau Dictionnaire général français – auvergnat 1999

776 pages sur 2 colonnes ; 17 x 25, 1 carte en couleur.

Editions CREER, Lorillot, BP 56, Saint-Just-près-Brioude, F-43102 Brioude Cedex

Plus de 40 000 entrées françaises et de 200 000 mots et expressions en langue auvergnate. L’auteur avait déjà publié en 1978 – 1980 le premier dictionnaire d’ensemble de l’auvergnat (3 volumes au duplicateur). Le présent ouvrage est une refonte totale, très augmentée, surtout dans le domaine des expressions, tournures et idiomatismes, par lesquels l’auvergnat s’affirme comme une langue charnière au coeur de la France, originale et entièrement autonome au sein de l’ensemble gallo-roman. Toutes les contrées de l’aire auvergnate sont traitées : zone arverno-bourbonnaise, Basse Auvergne, arrondissements de Saint-Flour et de Mauriac dans le Cantal, Velay et Yssingelais, Est de la Creuse et de la Corrèze. Grâce à cet ouvrage, l’auvergnat autrefois un des parents pauvres de la lexicographie française, est maintenant un des mieux documentés dans l’espace gallo-roman.

Bonnaud Pierre : Terres et langages, peuples et régions, 1981

Thèse d’Etat (Doctorat ès lettres, géographie humaine, géohistoire), 2 volumes inséparables :
I. 678 pages 16 x 24 : Terres et langages ; les enseignements de l’onomastique ; de la terre aux peuples et aux régions : peuplement, occupation du sol, types et modes de découpages régionaux.
II. 474 pages, même format : résumé critique de travaux antérieurs de l’auteur, notes succinctes sur des cartes topographiques françaises ; atlas commenté de 52 cartes originales dont 7 dépliantes. Bibliographie. 50 euros.
Malgré l’ancienneté relative de sa parution, cette thèse continue d’être demandée.

Bonnaud Pierre : Grammaire générale de l’auvergnat à l’usage des arvernisants, 1992

333 pages, 9 cartes. Représentation écrite de l’auvergnat ;   l’auvergnat, idiome gallo-roman autonome, langue charnière au coeur de la France ; morphologie générale et dialectale et syntaxe courante de langue parlée ; répertoire alphabétique des principales correspondances interdialectales, des variations phonétiques, des faits phonologiques, des questions concernant la formation des mots. Notes de philologie historique. Toute l’aire de langue auvergnate est traitée : zone arverno-bourbonnaise, Basse Auvergne, arrondissements de Saint-Flour et de Mauriac dans le Cantal (Haute Auvergne), Velay et Yssingelais, Est de la Creuse et de la Corrèze. 46 euros.
L’édition de 1992 est presque épuisée. Un nouveau tirage sera fait en fonction des demandes.